Journal de tournage, part 2

Plus j’avance dans la conception du jeu, plus je pense qu’ajouter une règle de résolution centrale avec des dés peut être pertinente. Un, cela me permettra de toucher un public plus traditionnaliste et deux, cela me permet de me concentrer sur des mécanismes spécifiques sans devoir écrire des tonnes de conseils sur le jeu sans règles. Trois, comme je veux publier Etrange Empire gratuitement, cela me permettrait de toucher un public assez vaste et qui pourrait investir dans un livre de base en plus.
Je pense au système SOMBRE (chez Terres Etranges), que j’apprécie et qui fonctionne très bien. Je dois discuter d’une licence 2017 avec Terres Etranges bientôt, de toute manière.
Le slogan “La peur comme au cinéma” de Sombre veut tout dire… et le mécanisme des cartes de personnalité qui se dégradent de plus en plus collerait bien avec ce que je veux faire.
J’ai prévu un premier crash-test à Montpellier avec des inconnus en février.
Examinons maintenant quelques mécanismes prévus pour ce premier jet :

– Les Rôles
Un joueur incarne un acteur, un personnage qui lui-même jongle entre trois rôles différents (parmi 20 propositions).
L’acteur peut utiliser les compétences de ses rôles pour augmenter les chances de réussite d’une action. Cela signifie que les règles considèrent les rôles de l’acteur comme “réels” !

– Actions scriptées :
Si un personnage utilise l’un de ses trois rôles pour s’aider dans une action, ou au contraire qu’il n’incarne pas de manière cohérente le rôle “actif”, la production du film resserre son emprise sur l’acteur.
Cela est simulé par une table aléatoire “d’actions scriptées”, c’est à dire des actions étranges que doit obligatoirement faire le personnage.

– Crazy Clown Camera :
Dans certains cas la caméra devient folle, et handicape le personnage : par exemple un effet de zoom sur les yeux de l’acteur va réduire (ou augmenter de manière peu pratique) son champ de vision.

– Le Magicien :
Le Magicien est le double du réalisateur, le PNJ favori du meneur de jeu. Inspiré du nain de Lost Highway de David Lynch, c’est en fait un espèce de “passeur” de “maître des clés”, de “démon des croisements”. Un personnage ambigu, qui aidera ou freinera les acteurs dans ce film maudit.
Le Magicien est créé aléatoirement grâce à un générateur spécial par le meneur de jeu au début de la partie.

– Coupez!
Les joueurs disposent d’une sorte de joker pour changer des détails ou couper une scène, et ainsi prendre un petit peu de contrôle narratif au meneur de jeu.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s